Comment réussir sa promotion lors du passage de collaborateur à associé dans un cabinet d’avocats ?

Le passage de collaborateur à associé dans un cabinet d’avocats peut être un véritable succès ou un échec. Néanmoins en appliquant certaines pratiques il devient possible de réduire les risques inhérents. Quelles sont donc les meilleures pratiques à appliquer ?

Préparer la transition à l’aide de la pédagogie

Le passage de collaborateur à associé ne s’improvise pas et ne se limite surtout pas uniquement au changement de statut ou de salaire. À la différence des cabinets d’avocats français jusqu’à présent n’ont mis en place aucune mesure visant à favoriser l’intégration des nouveaux associés, les avocats issus des pays anglo-saxons ont créé des « parcours pré-association ».

Cette démarche est à saluer mais néanmoins celle-ci s’avère être non seulement complexe mais également extrêmement pesante dans le sens où elle peut durer deux ans. Par contre l’objectif visé par le parcours est intéressant dans la mesure où il permet aux futurs associés d’appréhender réellement le rôle qu’ils seront amenés à jouer à l’avenir.

Or celui-ci implique de respecter des droits et des obligations dans certains domaines. De plus, la charge de travail peut s’alourdir face à l’augmentation des responsabilités qui incombent à l’associé. Il est donc essentiel d’initier les futurs associés aux objectifs et aux outils qu’ils risquent de devoir utiliser dans un avenir plus ou moins proche.

L’accompagnement : un facteur clé de la réussite

L’accès au rang d’associé s’apparente très souvent à une augmentation de la tension pour le tout nouveau promu. En effet, ses nouveaux collègues scrutent ses moindres faits et gestes. Les comportements évoluent.

Un associé étant tenu de produire des résultats et d’être performant, le nouvel associé se doit donc de déléguer certaines tâches notamment celles à faible valeur ajoutée.

Pour « négocier » au mieux le passage du statut de collaborateur, il convient aux anciens associés d’accompagner celui-ci lors de sa prise de fonction. Il doit en effet être guidé. Il est nécessaire de ne pas laisser l’ex-collaborateur livré à lui-même. En instaurant la mise en place d’un reporting régulier les chances de transformer la promotion en véritable succès devient une réalité.

 

 

Written By
More from Thomas Surchet

Peut-on divorcer en quelques clics et gratuitement ?

Le législateur tend de plus en plus à rendre le divorce sans...
Read More